Amandine Pastor

Amandine Pastor est chercheuse à INRAE et travaille sur l’intégration des services écosystémiques et des dimensions spatiales de l’eau et du carbone dans l’analyse du cycle de vie (ACV). Auparavant, elle a travaillé à la Faculté des Sciences de Lisbonne dans le cadre du projet H2020 LOCOMOTION visant à intégrer la dynamique de l’eau et des sols dans un modèle d’évaluation intégrée basé sur l’utilisation des énergies renouvelables.
Elle est ingénieur agronome et titulaire d’un doctorat en hydrologie de l’université de Wageningen (Pays-Bas). Elle a travaillé sur l’impact du changement global sur les ressources en eau et les différents compromis entre les flux environnementaux et la sécurité alimentaire. Elle est spécialisée dans la modélisation du système terrestre, le changement climatique et les services écosystémiques. Elle a également une expérience de terrain dans des projets d’agriculture durable et de conservation des sols et des eaux en Europe et outre-mer.

Thèmes: Occupation des terres, débit écologique, analyse du cycle de vie, modèle hydrologique et de croissance, changement climatique

amandine.pastor@inrae.fr
amandine.pastor#inrae.fr

Linked in Amandine Pastor

Google scholar Amandine Pastor

Gustave Coste (Juin 2017 – Janvier 2021)

Gustave Coste est ingénieur agronome issu de Montpellier SupAgro (option AgroTIC) diplômé en 2013.

Spécialisé dans les outils informatiques et géomatiques pour l’agriculture et l’environnement, il a travaillé en tant que gestionnaire de base de données et animateur de projet au Groupe Chiroptères Languedoc-Roussillon en 2014 puis comme responsable de système d’information aux Terres Australes et Antarctiques Françaises de 2015 à 2016.

En juin 2017, il rejoint l’équipe ELSA en tant qu’ingénieur de recherche au LBE (INRA) pour travailler sur la traçabilité et l’échange des données d’ACV au sein de l’équipe ELSA et plus largement pour mettre ses compétences informatiques à disposition de l’équipe.

Projet ANR Sustain’Apple (2014-2018)

La pomme est en France le premier fruit consommé et exporté. Le maintien de la durabilité de cette filière est conditionné par la capacité des acteurs à gérer les contraintes sanitaires et phytosanitaires (SPS). Le projet Sustain’Apple vise à éclairer les solutions organisationnelles et institutionnelles à mettre en place à tous les niveaux des filières pour répondre à ces nouvelles contraintes. Le projet s’inscrit dans l’axe 2 de l’ANR ALID (conceptions de technologies, produits et marchés plus durables). Il s’étale sur une durée de 4 ans (démarrage en 2014) et sollicite une aide de 876 k€. Le Consortium réunit les compétences nécessaires pour étudier les problèmes d’organisation durable dans la filière pomme. Côté recherche, l’INRA, le CIRAD, IRSTEA, Montpellier SupAgro, l’ESA d’Angers et l’UAPV sont concernés notamment via les UMR MOISA, Innovation, ITAP, l’UR PSH et l’UERI Gotheron.

Le projet inclut une tâche ACV visant à comparer les performances environnementales de différents circuits de distribution de pommes, du verger au consommateur final.

Contact Irstea : Eléonore Loiseau

Lien: http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?tx_lwmsuivibilan_pi2%5BCODE%5D=ANR-13-ALID-0004

Charlotte Pradinaud (2015 – Présent)

Charlotte Pradinaud est une ingénieure agronome de Montpellier SupAgro (2013) spécialisée dans la gestion de l’eau, des milieux cultivés et de l’environnement.

Elle intègre pour la première fois l’équipe ELSA en 2013 pour réaliser son stage de fin d’études dont l’objectif était de réaliser l’étude ACV d’un biocarburant produit à partir de macro-algues (projet Idealg). Après un an à l’étranger, elle rejoint de nouveau l’équipe en tant que doctorante IRSTEA, dans le cadre de la Chaire Industrielle ELSA-PACT.

Son travail de thèse se rapporte globalement aux méthodes Empreinte Eau & ACV, et plus précisément sur le développement d’un indicateur d’impact sur la qualité de l’eau.

Antoine Esnouf

Antoine Esnouf est ingénieur agronome de Montpellier SupAgro (2014), spécialisé en chimie et bioprocédés pour un développement durable. Après un stage de fin d’étude dans le domaine de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) appliquée à une filière de méthanisation territoriale (au centre Irstea de Rennes), il a rejoint l’équipe Elsa en janvier 2015 en tant que doctorant du Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement (INRA LBE). Dans le cadre du projet Green AlgOhol, son travail de thèse porte sur l’analyse environnementale par ACV d’une filière d’agro-carburant à partir de macroalgues. Le développement d’une méthodologie d’analyse des corrélations entre les variations de l’Inventaire du  Cycle de Vie et celles des résultats d’ACV est l’objectif principal de cette thèse.

Sylvain MARTINEZ (2014-2017)

Sylvain MARTINEZ, né en 1985, a obtenu un master physique-chimie des matériaux à l’Université Montpellier II. Il a par la suite effectué une thèse CIFRE (Université de Technologie de Troyes / Schneider Electric), ayant pour sujet l’évaluation du coût global d’un produit par le couplage de ses performances environnementales et économiques. Il a soutenu en juin 2012.

Il a intégré l’Université de Technologie de Troyes en 2012 en tant qu’ingénieur de recherche pour travailler sur un projet d’éco-conception de radiateurs électriques, intégrant des matériaux innovants (géopolymères, matériaux à changement de phase…).

En 2014, il intègre le groupe  ELSA (INRA LBE) pour travailler sur les projets Algraal et Surfact’alg. Ces deux projets ont pour objectifs de remplacer des filières existantes dans le domaine de la cosmétiques, de la détergence et de la construction, par des filières issues des algues (macro et micro). Il est responsable de la gestion des projets, de la partie éco-conception et ACV.

Maéva Marcin (mars – septembre 2014)

Étudiante à Montpellier Supagro, Maéva Marcin termine sa formation d’ingénieur agronome spécialisée en chimie verte par un stage de fin d’étude de 6 mois au CIRAD, sur l’ACV de la filière coton (bio et conventionnel) au Mali (encadrement Yannick Biard).

Au cours de sa formation, Maéva a eu l’occasion de réaliser diverses études de projets, portant principalement sur des questions environnementales.

En 2012, elle a effectué une étude de faisabilité de valorisation des boues de stations d’épuration par méthanisation, pour Véolia en Guadeloupe. Elle a également eu l’occasion d’appliquer la méthode d’évaluation d’impact environnemental par l’Emergie en 2013 à l’école supérieur d’agronomie ESALQ, au Brésil.

Ses études théoriques, ses stages et activités dans diverses associations durant ses études, ont permis à Maéva de se découvrir et de consolider un goût poussé pour les enjeux tels que la valorisation des déchets, l’écologie industrielle, les biotechnologies, la caractérisation des impacts environnementaux mais également les moyens de communication et de sensibilisation du grand public aux enjeux environnementaux actuels.

profil linkedin

ACV du système Novinpak

ANALYSE DE CYCLE DE VIE COMPARATIVE DE LA BOUTEILLE PET/RPET NOVINPAK ET DE LA BOUTEILLE DE VERRE TRADITIONNELLE INCLUANT LA PRODUCTION DE RAISIN ET LA VINIFICATION.

Cette étude, conforme aux normes ISO 14040:2006 et ISO 14044:2006*, a été menée dans le cadre du projet Novinpak.

Ce projet vise à développer un emballage en PET (polyéthylène téréphtalate) et PET recyclé pour les vins de qualité.

Tous les détails sur ce projet, le rapport ACV et même un calculateur ACV simplifié sont disponibles sur le site Novinpak.

Téléchargement direct du rapport:

*: La revue critique, réalisée par un panel de trois experts, a été coordonnée par le bureau d’étude RDC Environment. Le rapport de revue critique est disponible en Annexe 9 du rapport ACV.

ACV : Système d’assainissement

Partenariat 2010 Irstea/Onema – Domaine : Écotechnologies et pollutions.
Action 28-1 « Analyse environnementale de cycle de vie du système assainissement »

Le présent rapport d’étape compile plusieurs études préliminaires à l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) d’un système d’assainissement complet (réseau de collecte d’eaux usées et STEP):

  • RTI01 Étude préliminaire de l’architecture modulaire d’un réseau d’assainissement en ACV
  • RTI02 Étude préliminaire sur la qualité des eaux entrantes et sortantes d’un système STEP
  • RTI03 Établissement de scenarii comparatifs
  • RTI04 ACV préliminaire du traitement des eaux usées domestiques par Boues Activées (BA)
  • RTI05 Établissement d’un réseau d’assainissement modulaire en ACV : architecture, fiches d’inventaire et premiers résultats d’ACV

Document disponible: 2011_Action 28.1 Irstea_Onema_ACV_Reseau

Journée Analyse du Cycle de Vie et Eco-innovation – Narbonne – 11 juin 2013

Contexte – Introduction

L’objectif du projet ECOTECH-SUDOE est de développer la capacité d’innovation dans le domaine des technologies environnementales par le renforcement de l’éducation et de la recherche, le développement de technologies environnementales et d’outils d’évaluation propres de l’écologie industrielle. Le projet poursuit une utilisation rationnelle et efficace des ressources naturelles, spécialement les ressources énergétiques, hydriques et des matériaux. Conformément à la stratégie de Lisbonne, le projet de recherche Ecotech Sudoe vise à fusionner la durabilité et la compétitivité. Les écotechnologies (Analyse de Cycle de Vie, Écoconception, écologie industrielle et territoriale) sont de puissants outils pour atteindre cet objectif, tout en offrant le même niveau de service, mais avec moins d’impacts environnementaux et sociaux. Financé par l ’Europe, le projet Ecotech Sudoe met l’accent sur ces questions à l’échelle européenne de l’espace SUDOE, qui comprend l’Espagne, le Portugal et quatre régions au sud ouest de la France. Les membres du réseau travaillent donc ensemble pour développer les interactions avec les partenaires industriels, les consultants et les collectivités locales, partager les travaux scientifiques via des séminaires, des conférences. Le réseau veille ainsi à l ’organisation régulière de conférence, temps d’échange et de sensibilisation sur le sujet de l ’évaluation environnementale. A ce titre nous vous invitons à participer à la journée du 11 juin 2013. Cette journée sera structurée en 2 sessions :

  • Matin : Écoconception, éco-évaluation, transfert, valorisation : témoignages, retours d’expériences .
  • Après-midi : Évaluation des performances environnementales et écoconception de systèmes: les compétences scientifiques disponibles en région

Elle est spécifiquement construite pour les acteurs régionaux (institutionnels et privés, industriels et recherches).

Organisation

Cet évènement est coorganisé par :

Interventions :

Partie 1 – Eco-conception, éco-évaluation, transfert, valorisation : Témoignages, retours d’expériences :

  • Introduction de la journée (J.-P. Steyer, LBE) présentation
  • Evaluation des performances environnementales des produits et services : L’analyse du cycle de vie & Compétences en région. (A. Hélias,Montpellier Supagro) présentation
  • L’ecoconception au service des entreprises : retour d’expérience en cosmétique  (C. Reffet, Eco-concevoir) présentation
  • Mise en œuvre de l‘ACV au sein d’Invivo (titre provisoire)  (A. Bertoud, Invivo) présentation
  • Changement d’affectation du sol –Analyse du Cycle de Vie dans le projet Biomass For Futur (C. Jury, A3I) présentation
  • Agri-BALYSE : une base de données pour l’affichage environnemental et l’écoconception (V. Colomb, Ademe) présentation
  • Démontrer l’intérêt environnemental et socioéconomique des bioproduits – la démarche IAR-ACV ! (J. Vandeputte, Pôle IAR)

Partie 2 – Evaluation des performances environnementales : Les compétences scientifiques disponibles en région :

  • L’évaluation environnementale pour un carburant de troisième génération :  Exemple du projet de recherche Salinalgue (M. Cornelus, Evéa Conseils) présentation
  • L’ACV comme outil d’évaluation des performances environnementales d’un territoire. (E. Loiseau – P. Roux, Irstea) présentation
  • Application de l’Analyse de Cycle de Vie à la biomasse-énergie : objectifs et enjeux (A. Benoist, Cirad) présentation

Pour consulter/télécharger la présentation, le programme, visitez la page spécifique de l’évènement sur le site du projet www.ecotechsudoe.eu

ACV Comparative – Traitement des eaux

Partenariat 2011 Irstea/Onema – Domaine : Ecotechnologies et pollutions.
Action 24 « Analyse environnementale de cycle de vie du système assainissement »

Cette action poursuit sur les livrables de 2010, et propose une étude d’Analyse de Cycle de Vie (ACV) comparative entre (i) une filière de traitement des eaux usées domestiques par filtres plantés de roseaux à flux verticaux, et (ii) une filière par boues activées.

Document disponible: 2011_Action 24 Irstea_Onema_ACV_Comparative_BA FPRv

Modèles ACV : Filières traitement eaux

Partenariat 2010 Irstea/Onema – Domaine : Ecotechnologies et pollutions.
Action 28-1 « Analyse environnementale de cycle de vie du système assainissement »

L’efficacité d’une station de traitement des eaux usées se mesure classiquement par la qualité de ses rejets dans les milieux aquatiques. Mais ce traitement est obtenu au prix d’autres impacts environnementaux qui se produisent lors de la construction, de l’exploitation, du fonctionnement et du démantèlement du système d’assainissement dans sa globalité. L’Analyse du Cycle de Vie (ACV) environnementale est la seule méthode d’évaluation, capable de quantifier ces impacts sur l’ensemble du cycle de vie du système. Associée à des approches plus locales telles que les études d’impacts qui
prennent mieux en compte les spécificités du site, l’ACV permet d’éviter les transferts de pollution.

Afin que l’ACV puise devenir progressivement un indicateur supplémentaire décisionnel d’un choix objectif, il convient de l’appliquer progressivement aux différents systèmes d’assainissement tout en améliorant la méthodologie. C’est dans ce contexte que l’ONEMA a confié à Irstea cette action visant à développer les connaissances et à proposer des outils et des méthodes autour de l’approche ACV des systèmes d’assainissement.

Les rapports d’étape concernent l’analyse environnementale de cycle de vie (ACV) de deux filières de traitement des eaux usées domestiques: (i) par filtres plantés de roseaux à flux verticaux, et (ii) par boues activées. Les données d’inventaire relatives à la construction et opération de stations d’épuration mettant en œuvre ces procédés de traitement sont compilées dans les documents suivants. Cette action a nécessité une collaboration étroite entre les spécialistes de l’évaluation environnementale (Irstea UMR ITAP, Montpellier) et les experts des filières d’épuration des eaux usées (Irstea UR MALY, Lyon et HBAN, Antony).

  • Filière étudiée : technologie de traitement des eaux usées domestiques par filtres plantés de roseaux à flux verticaux.

Document disponible: 2011_Action 28.1 Irstea_Onema_ACV_FPRv

  • Filière étudiée : technologie de traitement des eaux usées domestiques par boues activées

Document disponible: 2011_Action 28.1 Irstea_Onema_ACV_BA

Yannick Biard

Yannick Biard est ingénieur agronome de Montpellier SupAgro (2009), spécialisé en analyse environnementale, bases de données et outils de calcul associés. Plus largement, il a une formation en gestion de projet et en outils informatiques dédiés à l’agronomie et à l’environnement.

Ingénieur d’étude à l’INRA Rennes UMR SAS (2010), il a commencé sa carrière en tant que chef de projet du programme Agri-BALYSE, financé par l’ADEME. Ce projet multi-partenarial a pour objectif la réalisation de la base de données d’Analyse de Cycle de Vie (ACV) des productions agricoles françaises, pour établir des inventaires de références à l’échelle nationale et pour contribuer en partie à l’affichage environnemental des produits de grande consommation décidé dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

Il a rejoint le Cirad en 2011. A l’interface entre les agronomes des différentes équipes et les spécialistes ACV, ses principales missions sont :

  • De réaliser des études d’analyses de cycle de vie de produits agricoles et alimentaires tropicaux en s’appuyant sur l’expertise et les données du CIRAD.
  • D’alimenter les développements méthodologiques spécifiques en lien avec les spécialistes ACV.
  • De développer et entretenir la base de données ICV/ACV du Cirad sur les productions tropicales.

Thèmes: Analyse de cycle de vie, base de données, ecoinvent, SimaPro, ILCD

https://orcid.org/0000-0002-3974-3536

Sandra Payen

Chercheuse, Cirad

Doctorante, Cirad – ADEME

Octobre 2012 – Octobre 2015

Sandra Payen, 27 ans, est ingénieur agronome de Montpellier SupAgro (2011), spécialisée en gestion de l’eau, des milieux cultivés et de l’environnement. Plusieurs expériences dans la recherche sur l’évaluation environnementale de produits agricoles (mangue du Brésil, tomate du Maroc) lui ont permis d’aborder des thématiques de recherche différentes : modélisation du cycle pérenne, prise en compte des impacts eau et incertitude en ACV. Souhaitant approfondir ces aspects, Sandra a débuté en 2012 une thèse au sein de l’unité Hortsys du CIRAD. Ce travail, co-financé par l’ADEME, s’intéresse à la prise en compte des impacts liés à la l’eau en ACV. A l’interface entre agronomie et évaluation environnementale, l’enjeu de cette thèse est de contribuer à mieux prendre en compte des spécificités sol-climats-pratiques en ACV. L’objectif et de proposer un inventaire considérant l’eau comme ressource mais aussi comme vecteur de solutés (azote, sels) pour alimenter les méthodes d’évaluation des impacts eau et salinisation actuelles et futures.

Publication:

Payen, S., Basset-Mens, C., Perret, S.,  LCA of local and imported tomato: an energy and water trade-off, Journal of Cleaner Production (2014), http://dx.doi.org/10.1016/j.jclepro.2014.10.007.

Philippe Roux

Philippe Roux, né en 1960, est ingénieur en mécanique et titulaire d’un DEA en Génie des procédés. Ingénieur de recherche dans l’unité ITAP  de l’Irstea, il est spécialiste en conception et ancien responsable de l’équipe Mécatronique du Cemagref de Montpellier. Il s’est réorienté ces dernières années sur l’analyse du cycle de vie et l’écoconception. Ayant participé à de nombreux projets de R&D impliquant des industriels, il est la composante technologique et écoconception de l’équipe ELSA. Il participe à l’animation scientifique du réseau Européen PEER (Partnership for European Environmental Research) pour tout ce qui concerne les éco-technologies. Historiquement impliqué dans des champs d’application tels que la foresterie, les questions de biomasse-bioénergie et les traitements phytosanitaires, il investit progressivement les questions en lien avec les usages de l’eau, l’assainissement et les approches territoriales.

Thèmes: Analyse du cycle de vie, écotechnologies, éco-conception, assainissement, bioénergie.

philippe.roux#irstea.fr

Eva Risch

Eva Risch est diplômée ingénieur physico-chimiste avec un master Recherche en Chimie de l’Environnement (Sept. 2009) de l’Ecole Nationale Supérieure de Physique Chimie de Bordeaux.

En Mai 2010, Eva a rejoint le pôle ELSA comme Ingénieur de Recherche recrutée par l’Irstea , dans l’équipe Information et Technologies pour les Agro Procédés (ITAP) pour aborder les problématiques méthodologiques en Analyse de Cycle de Vie, elle a commencé à travailler sur les filières d’assainissement, notamment les stations d’épuration mettant en œuvre des filtres plantés de roseaux et plus récemment la technologie Boues Activées dans le cadre d’une collaboration Irstea – ONEMA. Elle s’intéresse notamment aux bilans de matière des procédés étudiés, qui permettent de quantifier les services rendus en épuration des eaux usées.

Thèmes: Analyse du cycle de vie, station d’épuration, filtres plantés de roseaux, boues activées, bilan de matière.

Ludivine Pradeleix

Ludivine Pradeleix est ingénieur agronome de l’Institut des régions Chaudes de Supagro-Montpellier (2002) spécialisée en agronomie et innovations.

Elle mène des travaux de recherche portant sur l’évaluation des impacts environnementaux des systèmes irrigués par ACV dans la cadre d’une thèse au sein de l’Unité Mixte de Recherche G-EAU (Gestion de l’Eau, des Acteurs et des Usages) à l’Irstea de Montpellier.

Ses thèmes de recherche portent sur l’évaluation des impacts liés aux usages quantitatifs et qualitatifs de l’eau dans les systèmes irrigués (de Pays du Sud).

Thèmes : Analyse du cycle de vie, systèmes irrigués, eau d’irrigation.

Philippe Loubet (2011-2014)

Philippe Loubet est un ingénieur procédés et environnement, diplômé de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse en 2010.

Il a débuté une thèse CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche) en octobre 2011, en collaboration avec Veolia Eau d’Île-de-France et l’UMR ITAP (Informations et technologies pour les agroprocédés) de l’Irstea.

Son sujet de recherche concerne le développement d’une méthodologie pour l’évaluation des performances environnementales des usages de l’eau à l’échelle d’une mégapole. Son étude de cas est la région parisienne.

Thème : Analyse du Cycle de Vie, empreinte eau, usages de l’eau, territoires urbains, mégapoles

philippe.loubet#irstea.fr

Pyrène Larrey-Lassalle (2009-2017)

Pyrène Larrey-Lassalle est ingénieur Génie des Procédés et Environnement, spécialisée dans les éco-procédés, de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse. Après une expérience dans un bureau d’études en éco-conception et Analyse de Cycle de Vie, elle rejoint l’équipe ELSA en octobre 2009. Elle est alors responsable de la gestion et de la réalisation de la tâche d’évaluation environnementale de deux projets de recherche industriels et institutionnels : l’ANR COPOTERM (Traitement d’eaux industrielles : procédé innovant de récupération des métaux) et l’ANR DEMETHER (Construction-Bâtiment : valorisation de sous-produits de l’agriculture pour la production d’un nouveau matériau d’isolation). Au-delà de cette composante projets, elle intervient dans des formations pour les professionnels et les étudiants, et réalise des études ACV et des revues critiques d’ACV (expertise) pour des entreprises et/ou des consultants.

Début mars 2014, elle commence une thèse (financée par la chaire industrielle ELSA-PACT) sur “l’Harmonisation des méthodes d’évaluation environnementale : Convergence des approches “orientées produits ou services” (ACV) et des approches “orientées sites” mobilisées dans les études d’impact – Application à des exemples en gestion de l’eau”.

Thèmes: Évaluation environnementale, Analyse du cycle de vie, Étude d’impact, Approche Site, Agro-bio-procédés, Gestion de l’eau

pyrene.larrey-lassalle#irstea.fr

Laurent Lardon (2008 – 2013)

Chercheur, INRA-LBE, Narbonne.

Laurent Lardon est ingénieur agronome et a obtenu un doctorat en Génie des Procédés de l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier en 2004.

Il a depuis effectué 1 an de post-doctorat au CEMAGREF de Montpellier et 2 ans à l’Université Technique du Danemark (DTU). Il est chargé de recherche à l’INRA-LBE de Narbonne depuis mai 2008.

Ses recherches portent sur la modélisation, le contrôle et l’optimisation multi-critère des filières de dépollution. Il s’intéresse particulièrement à la représentation et au traitement des incertitudes en modélisation dynamique et pour l’ACV. Ses domaines d’application sont les cultures de micro-algues, les installations de traitement de la pollution (boue activée, digestion anaérobie) et les productions agricoles.

Themes : Analyse en Cycle de Vie, Bioenergie, Incertitude, Déchets.

Contact : lardonl#supagro.inra.fr

Juliette Langlois (2010-2013)

Juliette Langlois est ingénieur agronome. Elle a été diplômée à l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie de Montpellier (Montpellier SupAgro) en 2009. Elle effectue maintenant une thèse dans le domaine de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV), appliqué à la production de bioénergie à partir de macroalgues cultivées en pleine mer (projet WinSeaFuel). Sa question de recherche traite de la modélisation de l’impact sur les écosystèmes de l’occupation de l’espace.

Thèmes
Analyse du Cycle de Vie, macro algues, méthanisation, biodiversité marine.

E-mail: langlois#supagro.inra.fr

CV J. Langlois

Mary Hanhoun (2011 – 2012)

Mary Hanhoun est ingénieur en génie civil (2003) et docteur en génie de procédés et de l’environnement de Toulouse INP (2011).

En Octobre 2011, pour un an, Mary a rejoint le pôle ELSA comme post-doctorante, recrutée à Supagro, et rattaché au LBE dans le cadre de projet Phosph’OR. Ce projet vise à mettre en place de procédés de recyclage du phosphore sous forme valorisable en agriculture à partir des effluents agro-alimentaires et agricoles La mission de Mary est d’évaluer les impacts environnementaux de ces procédés par l’Analyse de Cycle de Vie. L’objectif est de comparer différentes alternatives, évaluer les impacts de chaque procédé dans une perspective de valorisation en agriculture pour construire un procédé durable et respectueux de l’environnement.

Thèmes : Analyse du Cycle de Vie, procédés de traitement des eaux, recyclage du phosphore

mary.hahnoun#supagro.inra.fr

Mélissa CORNELUS (depuis 2020)

Mélissa CORNELUS était ingénieure de Recherche au sein du cabinet de conseil en environnement EVEA (2011-2020) et maintenant responsable du GIS “Evaluation environnementale des produits agricoles et alimentaires”. De formation ingénieur agronome (2010) avec une spécialisation dans le domaine de la production durable de biomolécules, matériaux et carburants de substitution à partir de matières premières d’origine agricole, Mélissa a rejoint l’équipe ELSA en 2011 pour travailler principalement sur le projet Salinalgue. Ce projet visait à mettre en place un procédé durable de production de biocarburant à partir de micro algues.

Mélissa travaille également sur d’autres projets, la mission fil rouge de ces différents projets est l’évaluation des impacts environnementaux par la méthodologie d’Analyse de Cycle de Vie afin de construire des filières, produits ou procédés respectueux de l’environnement.

Profil Viadeo

Profil LinkedIn

Thèmes : Analyse du Cycle de Vie, éco-conception, impacts environnementaux, algues, biocarburants, bio-raffinage, produits agro-sourcés, MFA.

Pierre Collet (2009 – 2012)

Pierre Collet, est ingénieur agronome de l’Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpellier, spécialisé en gestion de l’eau, des milieux cultivés et de l’environnement. Il poursuit depuis février 2009 avec le Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement une thèse sur l’évaluation environnementale de la production de méthane à partir de microalgues, dans le cadre du projet ANR Symbiose. Un des objectifs majeurs de cette thèse est l’intégration d’une dynamique temporelle dans l’ACV.

Thèmes: Analyse du cycle de vie, microalgue, méthanisation, modèle dynamique.

 

Véronique Bellon-Maurel

V. Bellon Maurel est ingénieur agronome (1986), ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, docteur et HDR en génie des procédés de l’INP Toulouse.

Depuis 2004, V. Bellon Maurel est professeur à Montpellier SupAgro et mène ses recherches dans l’UMR ITAP (Information et Technologies pour les Agroprocédés).

V. Bellon Maurel s’est spécialisée sur la mesure et les capteurs et plus particulièrement sur la spectrométrie proche infrarouge pour apprécier la composition des produits (alimentaires, agricoles, forestiers, sol…). Depuis 2007, V. Bellon Maurel est directrice de la plate-forme régionale Ecotech-LR et a contribué activement au montage du pôle ELSA. Elle est coordinatrice du projet Européen Ecotool (IRSES 23 08 51) sur les outils d’évaluation de la durabilité dans les agro-bioprocédés and est la coordinatrice nationale du projet Interreg Ecotech-Sudoe (International Network on Life Cycle Analysis and Industrial Ecology). Depuis un séjour sabbatique au Water Research Centre de l’UNSW à Sydney (2009-2010), elle a initié des recherches en ACV sur la vigne. Elle dirige aujourd’hui 2 thèses sur ACV et eau (E Loiseau, et L Pradeleix) .

Thèmes: Analyse du cycle de vie, TIC, vigne, eau, irrigation.

veronique.bellon#irstea.fr

Eléonore Loiseau

Eléonore Loiseau est ingénieur agronome (AgroParisTech 2008) et ingénieur des Ponts, des Eaux et Forêts (AgroParisTech – ENGREF 2010). Elle a effectué sa thèse au sein d’ELSA sur l’élaboration d’une démarche d’évaluation environnementale d’un territoire basée sur l’analyse du cycle de vie, avec pour cas d’étude le territoire du Bassin de Thau. Depuis 2014, elle travaille en tant qu’ingénieur – chercheur au sein de l’UMR ITAP d’Irstea et poursuit les recherches débutées au cours de sa thèse sur les démarches “d’ACV territoriales”.

Thèmes: Analyse du Cycle de Vie, Évaluation environnementale, Territoire, éco-efficacité, fonctions territoriales, ACV hybrides, ACV des processus, ACV-EIO (Environmental Input Output)

Publications:

Thèse:

Loiseau E., 2014. Elaboration d’une démarche d’évaluation d’un territoire basée sur le cadre méthodologique de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV): application au territoire du Bassin de Thau. Thèse de doctorat, Montpellier SupAgro, 280 p.

Lien vers le manuscrit de thèse: ICI

Articles scientifiques à comité de lecture:

Loiseau E., Roux P., Junqua G., Maurel P., Bellon-Maurel V., 2014. Implementation of an adapted LCA framework to environmental assessment of a territory: important learning points from a French Mediterranean case study. Journal of Cleaner Production, in press. DOI: 10.1016/j.jclepro.2014.05.059

Loiseau E., Roux P., Junqua G., Maurel P., Bellon-Maurel V., 2013. Adaptation of the LCA framework to environmental assessment in land planning. International Journal of Life Cycle Assessment, 18, pp 1533-1548. DOI:10.1007/s11367-013-0588-y

Loiseau E., Junqua G., Roux P., Bellon-Maurel V., 2012. Environmental assessment of a territory: an overview of existing tools and methods. Journal of environmental management, 112, pp 213-225. DOI: 10.1016/j.jenvman.2012.07.024

eleonore.loiseau@irstea.fr