Sarah Audouin (2015)

Sarah Audouin est ingénieur agricole, diplômée à l’Institut Supérieur d’Agriculture de Lille (2009), spécialisée en agronomie tropicale à l’Institut des Régions de Chaudes de Montpellier Supagro (2010) et docteur en géographie à Paris 1 et à l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement de Ouagadougou au Burkina Faso (2014). Sa thèse porte sur les interactions entre systèmes d’innovation et territoires ruraux au Burkina Faso avec deux exemples d’innovations agricoles : l’anacarde (débouché alimentaire) et le jatropha (débouché énergétique). Ses domaines d’expertise et de recherche se concentrent à présent sur les bioénergies et leur intégration dans les espaces de production. Elle a récemment été recrutée en CDD (2015) au CIRAD à l’UR BioWooEB dans le projet Syngas à la Réunion, dont l’objectif est de produire de l’électricité à partir de résidus agricoles et/ou forestiers par gazéification. L’objet de son étude est d’analyser la disponibilité des ressources pour une valorisation énergétique, d’identifier les chaînes d’approvisionnement afférentes et de réaliser une évaluation environnementale par l’ACV.

Mattia Damiani (2015 – 2018)

Mattia Damiani has been awarded a master’s degree in natural sciences (Natural Systems Evolution and Diversity) at the University of Turin, Italy, and a specialization master in environmental engineering (Environmental Assessment and Planning Techniques) at the Polytechnic University of Turin.

He has been working as an environmental consultant and life cycle analyst since 2012, being involved in many projects held by European Commission’s authorities, Italian public bodies and multinational corporations.
His work has been devoted mainly to the sustainable use of natural resources, industrial ecology, Life Cycle Assessment and environmental communication.

He joined the ELSA-PACT team as an IRSTEA PhD student and his research activities aim to assess the impacts of consumption and water degradation on biodiversity.

Charlotte Pradinaud (2015 – Présent)

Charlotte Pradinaud est une ingénieure agronome de Montpellier SupAgro (2013) spécialisée dans la gestion de l’eau, des milieux cultivés et de l’environnement.

Elle intègre pour la première fois l’équipe ELSA en 2013 pour réaliser son stage de fin d’études dont l’objectif était de réaliser l’étude ACV d’un biocarburant produit à partir de macro-algues (projet Idealg). Après un an à l’étranger, elle rejoint de nouveau l’équipe en tant que doctorante IRSTEA, dans le cadre de la Chaire Industrielle ELSA-PACT.

Son travail de thèse se rapporte globalement aux méthodes Empreinte Eau & ACV, et plus précisément sur le développement d’un indicateur d’impact sur la qualité de l’eau.

Antoine Esnouf (2015 – Présent)

Antoine Esnouf est ingénieur agronome de Montpellier SupAgro (2014), spécialisé en chimie et bioprocédés pour un développement durable. Après un stage de fin d’étude dans le domaine de l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) appliquée à une filière de méthanisation territoriale (au centre Irstea de Rennes), il a rejoint l’équipe Elsa en janvier 2015 en tant que doctorant du Laboratoire de Biotechnologie de l’Environnement (INRA LBE). Dans le cadre du projet Green AlgOhol, son travail de thèse porte sur l’analyse environnementale par ACV d’une filière d’agro-carburant à partir de macroalgues. Le développement d’une méthodologie d’analyse des corrélations entre les variations de l’Inventaire du  Cycle de Vie et celles des résultats d’ACV est l’objectif principal de cette thèse.

Sylvain MARTINEZ (2014-2017)

Sylvain MARTINEZ, né en 1985, a obtenu un master physique-chimie des matériaux à l’Université Montpellier II. Il a par la suite effectué une thèse CIFRE (Université de Technologie de Troyes / Schneider Electric), ayant pour sujet l’évaluation du coût global d’un produit par le couplage de ses performances environnementales et économiques. Il a soutenu en juin 2012.

Il a intégré l’Université de Technologie de Troyes en 2012 en tant qu’ingénieur de recherche pour travailler sur un projet d’éco-conception de radiateurs électriques, intégrant des matériaux innovants (géopolymères, matériaux à changement de phase…).

En 2014, il intègre le groupe  ELSA (INRA LBE) pour travailler sur les projets Algraal et Surfact’alg. Ces deux projets ont pour objectifs de remplacer des filières existantes dans le domaine de la cosmétiques, de la détergence et de la construction, par des filières issues des algues (macro et micro). Il est responsable de la gestion des projets, de la partie éco-conception et ACV.